Peintre du XXI ème siècle Gilles Paul ESNAULT

November 9, 2018

 

 

 Gilles Paul ESNAULT né le 7 mai 1949 à Angers devient peintre en 2000 délaissant brusquement sa carrière de musicien-arrangeur et compositeur de studio. Son art est attaché au mouvement Hyperréaliste américain. Il travaille uniquement à l'huile en s'appuyant sur les techniques traditionnelles.
Ses sujets sont diverses, portrait, paysage, scène de rue, nature morte. La plupart font souvent appel à l'humour à travers le choix des titres très révélateurs et parfois même critiques, nous donnant une analyse de notre monde vue par l'artiste. Dans ses paysages, son style est apparenté à celui des peintres réalistes russes itinérants (peredvizhniki).

Pour comprendre son art, il faut se pencher sur ce qu'est le mouvement Hyperréaliste.
L'Hyperréalisme appelé aussi le Photoréalisme, apparaît autour de 1965 à la suite du Pop Art en utilisant aussi des symboles populaires mais avec une volonté de rompre avec l'abstraction, en faisant resurgir la figuration.

 

En résumé, l'hyperréalisme fait suite à la lignée des peintures dites Académiques c'est-à dire relevant d'une formation technique autour des règles suivantes:
- affirmer la primauté du dessin sur la couleur

-approfondir l'étude du nu, de l'anatomie

-privilégier le travail en atelier par rapport au travail en plein air, sur le motif

-réaliser des œuvres « achevées »

-imiter les anciens, imiter la nature.

C'est sur cette notion d'imitation que le mouvement a été jugé péjorativement de "sans goût" par l'historien d'art Jean-Claude Lebensztejn, l'invention de la photo se suffisant à elle-même. C'est aux Etats-Unis que le courant persiste et sera le plus apprécié.

Gilles Paul ESNAULT défend cet art en prouvant qu'il n'est pas sans intérêt, il joue avec sa peinture et son défi n'est pas simplement de reproduire la réalité photographique mais de rendre hyperréaliste une scène irréelle. La preuve en image :

 

 

"Mautoportrait"

L'irréel incarné ici par la représentation du peintre lui-même entrain de peindre sa moto réelle où l'on voit encore la peinture fraîche rouge s’égoutter sur le sol... Joli jeu de mot Mautoportrait où se mêle Moto et autoportrait à la fois. Voyez aussi la prouesse de plusieurs symboles utilisés  renvoyant à sa vie d'avant: la musique, représenté derrière lui en un tableau suspendu le représentant de dos entrain de jouer de la guitare, et la fenêtre s'ouvrant à sa nouvelle perspective qu'est la peinture où la montagne forme une palette de peintre.

"Argenteuil" lieu de son domicile  immortalisé en plein passage à l'Europe, à nouveau l'irréel représenté de manière réelle prenant la forme alors de nuages tendant à l'orage pour laisser passer un message subtil du point de vue de notre peintre...

 

"L'opportuniste" tout est dit dans le titre à nouveau. On peut d'avantage apprécier ses talents de copiste également, prouvant une réelle maîtrise des techniques anciennes, glacis, sfumato...

 

 

 

Et pour montrer la patience, la notion du temps passé, du goût du travail bien fait, voyez dans la peinture suivante les détails, le jeu des lumières. Ce dernier travaille avec les plus petits pinceaux existants et avec une loupe vissée devant ses yeux!

 "Taxis Paris 16ème"  160 x 81cm. Bluffant non? 

 

 

Détail zoomé: Gilles Paul Esnault signe souvent avec des ballons de baudruche flottant que l'on retrouve sur d'autres oeuvres. 

 

Pour voir d'autres tableaux, visitez son site : http://www.gillespaulesnault.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

A l'Affiche

Symbole de la couleur rouge

February 7, 2019

1/4
Please reload

Publications récentes
Please reload

Archive
Please reload

Recherche par mots clefs
Please reload